Soutenons le projet Nantéol et donnons de la visibilité sur le futur de la Prairie de Mauves !

( 2 minutes de lecture)

Madame la présidente, mes chers collègues,

Je veux profiter de cette délibération pour aborder avec vous la question de cet espace important qu’est la Prairie de Mauves. C’est un site soumis à de très fortes contraintes techniques : un espace de presque  2 km² (en comparaison, cela représente à peu près la moitié de l’île de Nantes), situé de part et d’autre du Boulevard de la Prairie de Mauves. D’un côté, vous avez un espace naturel classé. De l’autre, vous avez un site pollué d’une ancienne décharge et un site d’accueil pour des populations ROMs et gens du voyage.

Un site compliqué donc, mais qui est aussi une opportunité. La partie nord a beaucoup d’espaces, aux caractéristiques variées qui restreignent certains usages et en permettent d’autres. Il reste peu d’espaces importants comme cela sur la ville de Nantes.

De nombreux projets sont à l’étude et il nous faut travailler en transversalité entre les différentes délégations sur ce site. J’aimerais vous partager un des enjeux pour le volet énergétique. Cela me permettra, de plus, de reconnaître le formidable travail des porteurs de projets qui nous sollicitent : je veux parler du collectif “Nantéol”. Nantéol est un collectif de citoyens de la métropole qui veut développer des projets éoliens sur le territoire. Dans ce genre de projet, les citoyens sont porteurs de projet et investisseurs : c’est un formidable levier de transition et de sensibilisation aux questions énergétiques. L’énergie citoyenne fait partie de notre projet de transition énergétique au niveau de la métropole, avec par exemple notre récente adhésion et participation au Conseil d’Administration à “Récit”, le réseaux de l’énergie citoyenne en Pays-de-la-Loire.

Mais revenons à Nantéol : l’association créée récemment fait de l’éducation populaire autour des projets d’énergie et souhaite installer des éoliennes sur ce site de la prairie de Mauves. Des éoliennes, en entrée de ville sur une ancienne décharge, pour montrer à tous et à toutes que les villes aussi prennent leur part dans la transition énergétique : voilà qui est du moins original et mérite d’être porté à connaissance. Leur demande aujourd’hui n’est pas d’avoir un soutien financier, mais d’avoir l’assurance que leur proposition de projet est prise en compte, et d’avoir ainsi un peu de visibilité sur l’avenir de ce site. Je pense que nous leur devons cette transparence et cette réponse à leurs questions.

Pour bien traiter ce sujet, l’ensemble des enjeux énergétiques, ceux de la gestion des déchets -comme nous le présente aujourd’hui Mme.Coppey- ou encore ceux de l’eau, de la biodiversité, du droit au logement, de l’habitat de population ROMs et gens du voyage, ils nous faut ouvrir un espace de dialogue politique et technique sur l’avenir de ce site.

Je vous propose de mettre en place un comité de pilotage de l’avenir de ce site -car il est stratégique- avec les élus qui ont affaire aux enjeux de la prairie de Mauves : l’eau, les déchets, la biodiversité, l’énergie, migrants de l’Est, le droit au logement, l’adjoint de quartier et des représentant de Sainte-Luce-sur-Loire. Cela permettra de mieux répondre à nos partenaires quant au calendrier des opérations, d’avoir une vision transversale sur les enjeux de ce site, et d’ouvrir un échange politique sur son avenir

Je vous remercie.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.